Le fils d’el Gueddafi à Tlemcen : Imprimer
Actualités - Nouvelles
Écrit par C. Berriah - KAYENA   
Samedi, 23 Janvier 2010 00:00
AddThis Social Bookmark Button

« Une visite purement amicale »

Annoncé à 11h, l’avion spécial du fils aîné de El Gueddafi n’a atterri à l’aéroport Messali Hadj qu’à 21h50, en provenance d’une capitale européenne.

Le fils d’el Gueddafi à TlemcenSimple caprice ou contrainte diplomatique, toujours est-il qu’avant-hier, Seif El Islam El Gueddafi a eu les honneurs digne d’un chef d’Etat. Sur le tarmac de l’aéroport, un dispositif d’accueil constitué de trois escadrons militaires (terre, air et mer), du deuxième homme du pays, le président du Sénat, M. Bensalah, d’élus du peuple, de gradés militaires et de directeurs de l’Exécutif. Entouré d’une armada de gardes du corps et d’un dispositif sécuritaire impressionnant à l’aéroport, aux alentours et tout au long de l’itinéraire tracé, le fils d’El Gueddafi s’est montré très heureux de (re)fouler le sol de Tlemcen, quelques mois seulement après sa première visite. Précédée de folles rumeurs, cette visite est pourtant « purement amicale et touristique », comme nous l’ont déclaré des proches de la délégation libyenne.

Aussitôt après son arrivée, tardive, le cortège s’est rendu à l’hôtel Les Zianides pour un dîner, agrémenté par le chanteur hawzi Nouri Koufi et un spectacle de danseuses. Très impressionné par la prestation artistique, l’invité, qu’on a voulu de marque, a tenu à saluer le groupe musical et à prendre une photo souvenir. Le programme d’hier était exclusivement consacré à une partie de chasse sur le site protégé de Moutas, sur les hauteurs lointaines de Tlemcen. Aujourd’hui, le fils du guide libyen visitera des sites touristiques de la région. On aurait aimé aborder des sujets d’ordre politique avec l’invité de l’Algérie, mais histoire de nous empêcher de tomber comme un cheveu sur la soupe, on nous a priés de ne pas « importuner » un touriste venu admirer la splendeur de cette région de l’extrême ouest du pays…

EL WATAN