En présence d’une foule nombreuse Imprimer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Hacène Merbouti - KAYENA   
Samedi, 30 Janvier 2010 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Larbi Belkheir inhumé hier à Ben Aknoun

Larbi BelkheirLe  moudjahid Larbi Belkheir a été inhumé hier au cimetière de Ben Aknoun en présence des hautes autorités de l’Etat à leur tête le Premier ministre Ahmed Ouyahia, le ministre de l’Intérieur Noureddine Yazid Zerhouni, le chef d’état-major Gaid Salah ainsi que l’ancien président de la République Chadli Benjedid et le général Khaled Nezzar.

Le cimetière ne pouvait  contenir la foule qui s’est amassée déjà vers 11h  matin, et le dispositif de sécurité mis en place a trouvé toutes les peines du monde à laisser passer les voitures des officiels.  

Après la prière du vendredi, suivie de la prière du mort, la dépouille du défunt arrive au cimetière, accueillie par le corps militaire  et les officiels. Le visage marqué et le regard hagard,  l’ancien président de la République Chadli Bendjedid était vraisemblablement très affecté par le décès de son compagnon, qu’il a côtoyé durant la guerre de libération. L’ancien chef d’Etat a tenu principalement à être devant pour assister à la mise en terre du défunt,. le général Nezzar, emmitouflé dans son burnous bleu se tenait à l’écart. La pluie fine s’abat, et le général Metidji Nadir se met à lire l’oraison funèbre. Il a passé en revue les qualités humaines de l’homme.  C’était une personne dévouée et un militant qui a toujours servi son pays avec dévouement et engagement durant la guerre de libération, puis à l’indépendance au sein des rangs de l’armée, jusqu’à son accession aux hautes fonctions de l’Etat ". Le frère du défunt a trouvé toutes les peines du mondes à rejoindre le carré visiblement très peiné. Le cheikh se met à réciter des versets du saint coran, ainsi que la Fatiha lors de sa mise en terre, tout en relevant les "qualités humaines qui doivent primer", et les valeurs du défunt. Les présents ont tenu à présenter leurs condoléances à la famille de Larbi Belkheir, à leur tête le Premier ministre Ahmed Ouyahia, l’ancien président Chadli Benjedid qui était d’ailleurs parmi les dernières personnes à quitter le carré où a été enterré Larbi Belkheir.

La Dépêche de kabylie