kayena

Equipe Nationle: Les vérités de Raouraoua PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Kamel Mohamed - KAYENA   
Mardi, 02 Mars 2010 01:14
AddThis Social Bookmark Button

Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a affirmé hier qu'il n'a jamais eu de contact avec un entraîneur étranger pour prendre en main l'équipe nationale de football.

EN-CM2010« Ceux qui colportent ces informations sont des menteurs. Je n'ai pas de contact ou de CV dans mon bureau d'un entraîneur étranger dans la perspective de l'engager à la tête de l'équipe nationale», a affirmé Raouaraoua dans une conférence de presse conjointe, animée avec l'entraineur de l'équipe nationale Rabah Saâdane. Il a aussi affirmé que Saâdane n'a été contacté par aucune autre fédération. Le président de la FAF a fait savoir qu'il évoque régulièrement avec Saâdane l'après- Mondial, d'autant plus qu'il y aura un match amical le 17 août, alors que les éliminatoires de la CAN-2012 débuteront le mois de septembre prochain. «Nous parlons de ce sujet avec Saâdane et nous trancherons dans les prochaines semaines. Nous nous sommes donné un délai à ce propos», a encore précisé Raouraoua. Pour rappel, le contrat de Rabah Saâdane à la tête de l'équipe nationale prendra fin juste après le Mondial et, compte tenu des échéances proches de l'équipe nationale, ce sujet est évoqué en ce moment entre Saâdane et Raouraoua. En ce sens, le président de la FAF a insinué qu'il milite pour la stabilité au sein de l'équipe nationale, soutenant qu'il travaille dans le sens de donner à cette équipe une «base pérenne». Il a rappelé qu'il y a une année, lors de son élection (février 2009), l'équipe nationale n'était pas encore qualifiée et qu'il s'était engagé à la réhabiliter. «Aujourd'hui, tous les objectifs ont été atteints », a indiqué Raouraoua à la veille de la tenue de l'assemblée générale ordinaire de la Fédération algérienne de football, aujourd'hui, à Alger. Dans le même sillage, il a rappelé que tous les moyens ont été mis à la disposition de l'équipe nationale, en remerciant au passage le président de la République et le Premier ministre pour leur aide et soutien.

Plus de sélection de jeunes joueurs évoluant à l'étranger

Tout en soulignant que l'équipe nationale participera au Mondial pour honorer l'Algérie et défendre crânement ses chances avec comme objectif de se qualifier au deuxième tour, Raouraoua a indiqué que la FAF se projette sur l'avenir en préparant les proches échéances de l'équipe nationale. A cet effet, il a insisté sur la formation au sein des clubs et du football algérien et a rappelé que le football national doit aller inéluctablement vers le professionnalisme. Pour Raouraoua, il y a plusieurs «facteurs exogènes» qui freinent le processus de l'instauration du professionnalisme, refusant ainsi de «trop charger les clubs» auxquels il ne faudrait pas faire porter le chapeau. Qu'à cela ne tienne, le président de la FAF a affirmé que la Ligue de football professionnel sera mise en place. Il a aussi rassuré que, même si la gestion de l'équipe nationale a bénéficié de tous les égards de la FAF, ce n'est pas pour autant que le développement et la formation du football national seront négligés. Les équipes de jeunes sont bien prises en charge en prévision de leurs échéances, notamment le championnat d'Afrique des moins de 20 ans qui sera organisé en Algérie. L'objectif consiste à se qualifier aux demi-finales de cette compétition pour aller au Mondial de la catégorie. Raouraoua a également évoqué l'équipe A' qui doit être l'antichambre de l'équipe A, de même que l'équipe des moins de 23 ans dont l'objectif consiste à se qualifier aux prochain Jeux olympiques. Afin de booster la formation en Algérie et permettre aux jeunes d'émerger, le président de la FAF a interdit aux entraîneurs nationaux des équipes de jeunes catégories de sélectionner des joueurs évoluant dans les clubs étrangers. Il a expliqué que la réglementation de la FIFA n'oblige pas les clubs à libérer ces joueurs, contrairement aux séniors qui ont cette possibilité. Aussi, la FAF a engagé une procédure auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports afin de gérer le centre des équipes nationales de Sidi Moussa où seront basées les sélections nationales des jeunes catégories. Actuellement, ce centre est géré par une entreprise publique administrative (EPA), alors que dans les années 1960, il relevait directement de la FAF. Ce centre devrait aussi abriter les quatre académies de jeunes de la FAF. La FAF a également eu l'accord du gouvernement et de l'OCO (stade du 5-Juillet) pour gérer le stade annexe et le doter d'une pelouse répondant aux normes. Il servira de terrain d'entraînement pour l'équipe nationale. D'autres terrains en gazon sont prévus dans l'enceinte du stade du 5-Juillet, sachant qu'à chaque regroupement, l'équipe nationale a du mal à trouver un terrain où s'entraîner.

Toutes les dispositions prises en prévision du Mondial

Le président de la FAF a rassuré que l'équipe nationale sera mise dans des conditions idéales dans son camp en Afrique du Sud. Un hôtel de 40 chambres a été réquisitionné dans la province Kwazulu-Natal. Grâce à une convention de sponsoring avec la province de Durban, la FAF a pu économiser environ 800.000 dollars, selon Raouraoua. Pour ce qui est de l'organisation sur place, il a averti les membres de la presse que l'hôtel ne leur sera pas accessible, soulignant que les conférences de presse seront organisées à l'intérieur du stade avant et après les matches. Il a aussi demandé à la presse de se montrer indulgente avec l'équipe nationale.

Acquisition par la FAF des billets d'entrée aux stades

A propos des supporters qui se déplaceront en Afrique du Sud, Raouraoua a affirmé que la FAF se chargera de l'acquisition des billets d'accès au stade. Il a fait savoir que quelque 3.000 supporters algériens seront présents à chaque match de l'équipe nationale. Le président de la FAF a relevé que le gouvernement a chargé la FAF de cette opération rappelant que le billet d'avion a été ramené à 60.000 dinars alors qu'il coûte plus de 220. 000 dinars.

Chaouchi sanctionné par la FAF

A une question sur le cas du gardien de but Fawzi Chaouchi, le président de la FAF a précisé que ce joueur a été l'auteur d'une tentative d'agression sur un arbitre international lors de la dernière CAN. Qualifiant le comportement du joueur ?'d'inadmissible'', Raouraoua a indiqué, par ailleurs, que la commission de discipline de la CAF se réunira au courant de ce mois et examinera, entre autres, le cas de Chaouchi qui est un cas disciplinaire. Raouraoua s'est engagé à plaider la cause de Chaouchi qui risque une suspension d'une à deux années, laquelle pourrait être élargie aux compétitions de clubs en Afrique et au niveau local. Le président de la FAF a rappelé qu'il avait déjà mis en garde Chaouchi quant à son comportement lors de la finale de la coupe de l'UNAF ayant opposé l'ES Sétif et l'ES Tunis en Tunisie. ?'A la fin du match, Chaouchi voulait agresser un joueur adverse. Je lui avais alors signifié que ce comportement n'est pas digne d'un international''. Interrogé sur Belhadj qui a été également expulsé lors de la CAN, Raouraoua a estimé qu'il n'y a pas lieu de faire une comparaison entre Chaouchi et Belhdaj, expliquant que ce dernier a été expulsé pour une faute technique.

Lemouchia : Dossier clos

Pour ce qui est du joueur Khaled Lemouchia, Raouraoua a affirmé que son dossier est définitivement clos. Il lui a reproché son comportement avec Saâdane et sa conduite qui n'était pas du tout correcte. «Nous avons essayé de le protéger, mais il a commis une faute, et il doit assumer les conséquences», a encore indiqué Raouraoua.

La FIFA examinera l'affaire Egypte-Algérie le 10 mars

Le président de la FAF a indiqué que la commission de discipline de la FIFA examinera l'affaire du match Egypte-Algérie le 10 mars prochain. il a tenu à préciser qu'il ne s'agit que de ce match, laissant entendre que la rencontre du Soudan (18 novembre) n'est pas à l'ordre du jour. Raouraoua a signifié qu'il ne souhaitait pas parler d'Egypte, préférant ainsi passer à un autre sujet.

L'EN invitée à Paris par Puma

L'équipe nationale est invitée par son équipementier, Puma, à Paris le 29 mai prochain, a indiqué le président de la FAF. Il a relevé que l'EN enregistre les meilleures ventes de cet équipementier après l'Italie, championne du monde, ce qui explique la réception qui sera organisée en l'honneur des Verts. L'équipe nationale rapporte quelque 500 000 euros annuellement à Puma.

Le Quotidien d'Oran
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Août 2019 > »
D L M M J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Images Aléatoires

58d907332.jpg

PROVERBE DU JOUR

Ne dis pas tes peines à autrui; l'épervier et le vautour s'abattent sur le blessé qui gémit. [PROVERBE ARABE]