kayena

La population exige la libération d’un commerçant kidnappé : PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Nouvelles
Écrit par Hafid Azzouzi - KAYENA   
Dimanche, 11 Juillet 2010 00:11
AddThis Social Bookmark Button
Mobilisation citoyenne à Fréha

Mobilisation citoyenne à FréhaLa ville de Fréha (Tizi Ouzou) a connu, hier, une matinée de protestation qui a regroupé plusieurs milliers de personnes pour crier haut et fort : « Halte aux kidnappings ». L’action, à laquelle ont appelé les comités de village d’Ath Jennad pour dénoncer les rapts et demander la libération d’un citoyen kidnappé, a enregistré une mobilisation grandiose. Une imposante marche a été organisée, hier à 10h, dans la ville de Fréha, à 30 km à l’est de Tizi Ouzou. Des milliers de personnes ont battu le pavé pour réclamer, encore une fois, la libération d’un commerçant, Lounès, enlevé le 3 juillet dernier. Il était 9h, quand les premiers groupes de manifestants ont commencé à affluer vers le point de départ de la marche, devant le stade communal.

Puis, quelques minutes plus tard, les lieux sont devenus noirs de monde. Les membres de la cellule de crise, installée au lendemain du rapt, commençaient à constituer les premiers carrés de la marche alors que d’autres citoyens rejoignaient les marcheurs. Au devant de la procession, nous avons remarqué les maires des trois communes d’Ath Jennad, à savoir Fréha, Timizart et Aghribs. Dans un climat pacifique, la foule s’est ébranlée à 10h. Les marcheurs étaient venus, entre autres, d’Iflissen, de Tigzirt, d’Azazga, d’Azeffoun et des différents villages d’Ath Jennad. L’imam d’Azrou, village de l’otage, a lancé, à l’aide d’un mégaphone, un appel aux ravisseurs pour libérer l’otage et il a exhorté également les marcheurs à rester mobilisés : « Restez tous mobilisés pour obtenir la libération de ce jeune qui souffre d’une maladie chronique. Il faut agir de manière pacifique. »

Empruntant la rue principale de la ville, les marcheurs brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire des slogans en faveur de la libération de la victime. « Libérez Lounès » et « Halte aux kidnappings », tels étaient les principaux mots d’ordre de la marche. Celle-ci s’est poursuivie jusqu’au siège de l’APC, où a eu lieu la prise de parole du maire de Fréha, qui a déclaré : « Lounès n’est pas un bourgeois. C’est un homme généreux qui a souvent aidé les pauvres. Sa famille n’est pas riche. Elle est toujours endettée vis-à-vis de la banque où elle a contracté un crédit qu’elle n’a pas encore remboursé. Nous demandons sa libération. Les membres de sa famille ne cessent de souffrir depuis son enlèvement. » Dans le rassemblement observé à la fin de la marche, nous avons essayé d’interroger les membres de la famille de la victime, en vain. Ils se sont refusé à tout commentaire sur ce rapt.

« Une cellule de crise est chargée de voir quelles sont les actions à entreprendre. Elle a appelé les citoyens de la région et même ceux des localités environnantes à se mobiliser comme un seul homme, afin d’obtenir la libération de Lounès », nous ont expliqué des citoyens du village d’Azrou. A 11h, la foule s’est dispersée dans le calme. Notons aussi que la marche d’hier a été ponctuée d’une grève générale qui a paralysé, une demi-journée durant, toute la ville de Fréha. A l’exception d’un service minimum assuré en début de matinée, tous les commerçants ont baissé rideau, répondant favorablement à l’appel de la cellule de crise, en signe de soutien à la famille de la victime. L’action d’hier intervient après un autre rassemblement populaire organisé, mardi dernier, devant la mairie de Fréha.

Les citoyens de la région d’Ath Jennad demeurent toujours mobilisés pour entreprendre d’autres actions susceptibles de faire libérer l’otage. Jusqu’à hier en fin d’après-midi, la victime n’avait pas encore donné signe de vie. Les membres de sa famille démentent avoir été contactés par les ravisseurs pour une demande de rançon contre sa libération. Le phénomène des kidnappings est de plus en plus inquiétant en Kabylie. La wilaya de Tizi Ouzou, à elle seule, a enregistré plus de 50 rapts depuis 2005.

EL WATAN
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Décembre 2019 > »
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Images Aléatoires

Tour-Eiffel-depuis-Invalides.jpg

PROVERBE DU JOUR

Quand on parle du loup, on en voit la queue. [PROVERBE FRANÇAIS]