kayena

La speakerine et actrice Nadia Samir est décédée PDF Imprimer Envoyer
Actualités - Société
Écrit par K. Smail   
Mercredi, 04 Mai 2011 00:42
AddThis Social Bookmark Button

Nadia Samir est décédéeLa célèbre speakerine algérienne sur TF1, Nadia Samir, est décédée, lundi, dans un hôpital parisien, à l’issue d’une longue maladie. Nadia Samir avait officié dans les années 1980, durant sept ans, comme présentatrice vedette et journaliste sur la chaîne de télévision privée française, TF1.

Nadia Samir était la première speakerine d’origine maghrébine à apparaître sur le petit écran français et parmi le PAF(Paysage Audiovisuel Français) et par voie de conséquence, elle avait ouvert une voix royale à d’autres visages « beur » comme Nagui, Djamel  Debouzze…. Elle avait bousculé l’establishment audiovisuel d’alors.

Nadia Samir était actrice aussi. Elle avait crevé l’écran dans Leila et les autres de Sid Ali Mazi(1977), La Vie devant soi de Moshe Mizrahi( 1977), Bab El Oued City de Merzak Allouache( 1993), La-bas , mon pays de Alexandre Arcady(1999), Le Cri des hommes de Okacha Touita( 1999), Le Genre humain : Le parisiens(2003) et Le Courage d’aimer(2004) de Claude Lelouch, Cartouches gauloises(2006) de Mehdi Charef ou encore Dix millions de  centimes et Gourbi Palace de Bachir Derrais( 2007).  Nadia Samir avait aussi fait résonner les planches du théâtre avec la pièce Maintenant, ils peuvent venir, adaptée du roman de Arezki Mellal.

Le réalisateur et producteur, Bachir Derrais se souvient de Nadia Samir : « J’ai eu l’honneur de tourner avec Nadia Samir. C’était une femme de grande dignité. Elle représentait dignement  la femme algérienne. Elle était d’une éducation ! J’ai rencontré rarement des personnes de sa dimension. Dommage qu’on ne lui pas donné sa place et sa chance dans le cinéma algérien. Nadia Samir voulait tellement tourner dans des films algériens. C’est une femme d’une grande gentillesse, disponible et généreuse… ».

Le journaliste, auteur et scénariste Mourad Bourboune lui rend hommage aussi : « Nadia Samir est une femme d’une dignité majuscule ! ». L’écrivain Yasmina Khadra ayant étudié avec Nadia Samir témoigne: « Je garde d’elle une grande amitié. Une belle image d’elle et un grand respect pour elle. »

EL WATAN
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Août 2019 > »
D L M M J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Images Aléatoires

salah-ougrout-08-2011.jpg

PROVERBE DU JOUR

Les défauts sont semblables à une colline, vous escaladez la vôtre et vous ne voyez que ceux des autres. [PROVERBE AFRICAIN]