L'ASSOCIATION EL HACHEMI GUEROUABI EST NÉE Imprimer
Rubrique - Culture
Écrit par O. HIND   
Jeudi, 23 Février 2012 00:00
AddThis Social Bookmark Button


«Un patrimoine qui vous appartient»

L'ASSOCIATION EL HACHEMI GUEROUABI EST NÉE
«Un patrimoine qui vous appartient»Un concert pour honorer sa mémoire est prévu ce soir à l'hôtel Hilton lequel regroupera des artistes prestigieux d'ici et d'ailleurs.

L'Association culturelle El Hachemi Guerouabi est née. Elle a été lancée officiellement hier matin à l'hôtel Hilton par sa présidente, la veuve du chanteur, Chahira Guerouabi, qui a déclaré d'emblée être contente en brandissant l'agrément dans la main.

Madame Guerouabi était accompagnée de quelques membres de l'association et d'invités qui animeront ce soir, pour marquer le coup, un grand concert à l'hôtel Hitlon (sur invitation). Un concert qui rassemblera des artistes d'ici et d'ailleurs (Algérie, Tunisie, Maroc) et qui se veut, nous assuret-on un événement immense à la hauteur et à la mesure du talent de l'artiste, auteur, composteur et interprète que fut El Hachemi Guerouabi.

Honorer sa mémoire et sauvegarder son genre musical est le principal objectif de cette association qui entend organiser des activités culturelles tout au long de l'année pour rendre hommage à Guerouabi et honorer sa mémoire. Aussi nous indique-t-on qu'une école sera créée dans ce sens et qu'un projet de film est également prévu, sans oublier le lancement d'un site Web ou de blog. Toutes les suggestions sont les bienvenues, car l'association est un nouveau-né, nous a-t-on fait savoir, et est appelée à s'enrichir avec le temps. D'ailleurs, pour cette dernière qui est à caractère non lucratif, Madame Guerouabi nous signalera que l'ensemble des artistes qui se produiront ce soir le feront bénévolement. Parmi eux, on peut citer: Nassima, Tahar Fergani, Ahmed Bennani, Latifa Raâfet, Abdelwahab Doukali, etc. Cette association, dont des acteurs, mais aussi chanteurs et sportifs en font partie à l'instar des Bahia Rachedi, Hocine Lasnami, Narjes, Mehdi Tamache. etc, accueillira ce soir d'autres artistes tout aussi prestigieux lesquels ont répondu à l'appel pour fêter ainsi le riche parcours, et patrimoine, effectué par feu El Hachemi Guerouabi. Parmi-eux on peut citer Aït Menguellet, le chantre de la poésie et de la musique kabyles ou encore Chafia Boudrâa. Chaque artiste qui se produira sur scène aura un quart d'heure de prestation et interprétera le répertoire de son choix, soit personnel ou celui du maître du chaâbi.

L'ASSOCIATION EL HACHEMI GUEROUABI EST NÉE
«Un patrimoine qui vous appartient»Dans sa déclaration devant la presse, madame Guerouabi a insisté sur le caractère international de l'oeuvre de son mari, lequel, a-t-elle dit, «a dépassé les frontières», ajoutant que même Majda Roumi aurait souhaité venir n'était-ce quelques empêchements...Madame Chahira Guerouabi rendra aussi hommage à Mahboub Mustapha Bati car lui et avec son mari, étaient «complémentaires.» Aussi outre la sauvegarde du patrimoine de la musique et de la chanson chaâbies qui «appartiennent à tout le monde», a-t-on tenu à souligner, le but de cette association nous a-t-on révélé, est la commémoration et la célébration des journées et fêtes nationales et religieuses, l'organisation de concours sur le thème de la musique et chanson chaâbies, et enfin la découverte, l'encouragement et le soutien aux jeunes artistes amateurs de la musique et de la chanson chaâbies. «La création de cette association a été l'une des dernières volontés du défunt. Nous allons aussi commencer par rassembler les archives de la télé qui lui font référence», a-t-elle confié. Et d'ajouter: «Tout ce qui a trait au répertoire de Guerouabi sera soumis à l'Onda qui se chargera de protéger ses droits et celui de ses héritiers en distribuant les redevances à qui de droit. Nous ne sommes pas des hors-la-loi».

Evoquant l'éventuel pillage de son répertoire, la veuve de Hachemi Guerouabi dira ne pas s'opposer à la volonté des jeunes artistes qui désirent reprendre ses chansons. «S'ils veulent faire introduire des instruments modernes, ce n'est pas grave. On marche avec la modernité. L'essentiel est de garder les paroles des chansons intactes.» Aussi, étant une association, elle fera remarquer que ce n'est pas à elle de défendre les droits des artistes mais à ces derniers de se constituer en syndicat pour le faire. Madame Guerouabi fera taire toute allégation concernant un éventuel conflit qui l'opposerait à un membre de la famille du défunt, assurant qu'elle s'entend avec tout le monde et chacun a ses raisons de vouloir adhérer ou pas à l'association. «Nous prévoyons l'organisation d'une tournée internationale avec des artistes afin de poursuivre son oeuvre», a-t-elle conclu.

Pour rappel, El Hachemi Guerouabi, l'homme qui taquinait le mandole et faisait rêver une population toute entière est décédé le 17 juillet 2006. A 68 ans, il a légué à la nouvelle génération d'artistes un patrimoine musical incommensurable. A préserver incontestablement!

L'EXPRESSION