kayena

Cinéma PDF Imprimer Envoyer
Rubrique - Culture
Écrit par Amira SOLTANE   
Dimanche, 25 Juillet 2010 19:51
AddThis Social Bookmark Button

Un film algérien programmé sur Canal+ durant le Ramadhan

«Affaire d’hommes» réalisé par Amine Kaïs«Lorsqu’un film a du succès, c’est une affaire. Lorsqu’il n’a pas de succès, c’est de l’art.»
Carlo Ponti (Réalisateur)

Pour la première fois depuis son lancement en Algérie, la chaîne cryptée française Canal+ va diffuser un film algérien. Le film en question s’intitule «Affaire d’hommes» réalisé par Amine Kaïs, un jeune réalisateur algérien établi aux Etats-Unis. Le film sera diffusé en exclusivité sur Canal+ Maghreb, le samedi 14 août a 20h15 et cela en plein Ramadhan.

Cette programmation s’inscrit dans le cadre d’une politique d’encouragement des compétences cinématographiques maghrébines dans la région, depuis son installation au Maroc et en Algérie par le groupe Canal+ Overseas, distributeur officiel de Canal+ dans le Maghreb et en Afrique. Ainsi, après avoir programmé le chef-d’oeuvre marocain «Casa Negra» de Lakhmari, voilà que la télévision française programme ce film algérien. Mais la chaîne cryptée (de par sa réputation) ne programme pas n’importe quel film algérien, il faut que le film obéisse à un standard artistique international.

Ainsi, après avoir été présenté au Festival international de Dubaï et projeté dans les salles américaines, c’est tout à fait naturel que ce film algérien trouve sa place sur Canal+. «Affaires d’hommes» a été dans le cadre de «Alger capitale de la culture arabe», mais il n’est pas connu en Algérie. Diffusé pour une seule représentation à la salle Cosmos en 2008, le film n’a jamais été vu par le public algérien.

Le réalisateur n’a pas obtenu également sa programmation sur la télévision algérienne et a refusé de le commercialiser en DVD en Algérie en raison du piratage. Ce film policier réalisé à l’américaine, met pourtant en vedette un Algérien dans la peau d’un détective à New York. Après avoir perdu sa femme dans les tours du World Trade Center, il vit dans la banlieue new-yorkaise avec Nour, sa fille de six ans. Un soir, sa vie croise celle d’Omar Ben, un riche homme d’affaires algérien, lors d’un échange de coups de feu devant une épicerie. Nour, touchée par une balle perdue, tombe dans un profond coma. Nacer décide alors de retrouver les coupables et de se venger.

Ce film devait se tourner en Algérie, avec l’acteur franco-algérien Maaskri et les comédiens algériens Azzedine Boureghda et Larbi Zekal, mais pour des raisons techniques et de savoir-faire, a expliqué le réalisateur, le tournage s’est fait finalement aux Etat-Unis avec une équipe américaine et seulement trois comédiens algériens: Fatah Bensalem (qui joue le rôle de Nacer et qui est établi aux USA), Hamid Amirouche (le seul comédien algérien à faire le déplacement aux USA) et Rasha Seddikioui (la fille du réalisateur et qui interprète le rôle de Nour dans le film). Le résultat est satisfaisant, mais une indifférence totale des autorités en Algérie a suivi la projection du film, qui a surpris le réalisateur, qui a décidé, dans une lettre, de ne plus tourner en Algérie. «Affaire d’hommes» est un film presque américain, parlé à 80% en anglais et sous-titré en français. Il reflète à la fois l’esprit du thriller à l’américaine et la culture algérienne du réalisateur Amine Kaïs, qui fut rendu célèbre pour avoir tourné un autre film policier pour la télévision algérienne, Les Rues d’Alger, produit par l’entreprise de l’ancien DG de l’Entv Zoubir Zemzoum et qui a été diffusé des centaines de fois par Canal Algérie.

Amira SOLTANE

L'Expression
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Décembre 2019 > »
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Images Aléatoires

fca-trophe2009-254.jpg

PROVERBE DU JOUR

Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous feront blanc ou noir. [JEAN DE LA FONTAINE]