kayena

M. Megheni à Echorouk : PDF Imprimer Envoyer
Rubrique - Sport
Écrit par Djamel. A / V. F. Hakim Benyahia   
Lundi, 15 Novembre 2010 21:26
AddThis Social Bookmark Button

« Mon voeux est d'être présent face au Maroc »

Mourad MEGHENIAu moment où tous les algériens attendent avec impatience le retour de la vedette Mourad Megheni à la compétition après les échos positifs quant à l’amélioration de son état de santé pour cause de la méchante blessure qu’il a contractée et qui l’a obligé à faire l’impasse sur le mondial aux cotés des Verts, Voilà que de nouvelles échos nous informent qu’il a encore contracté une autre blessure.

Cette blessure, Mourad l’a contractée au niveau du même genou qui a subit une intervention chirurgicale. Le sociétaire du club Italien Lazio de Rome qui a l’admiration des Algériens par ses gestes techniques déroutants, et qui a réussi à gagner l’estime du public algérien grâce à son humilité, vit ces derniers temps dans l’amertume à cause de la blessure qu’il a contractée et dont il ignore le type et le danger et la période de sa convalescence qu’il lui faut…Mais il y a un petit espoir, puisqu’il croit dur comme fer qu’il renouera le plus tôt possible avec la compétition et qu’il retrouvera sa place au sein de la sélection nationale lors de la prochaine confrontation prévue pour le mois de Mars face à la sélection Marocaine.

Echorouk : Mourad, tous les algériens parlent de votre nouvelle blessure. Que pouvez-vous nous en dire ?

M. Megheni : Il n’y a pas grand-chose à dire, puisqu’il s’agit de petites douleurs que je ressens au niveau du genou. Cela retardera mon retour sur les terrains. Vous savez peut être que je suis revenu dans l’équipe depuis prés d’un mois, et je suis soumis à un travail de  rééducation en attendant le retour sur les terrains. C’est la dernière étape avant la reprise, mais malheureusement j’ai ressenti ces derniers jours des douleurs au niveau du genou. Mais à part ce que j’ai dit, je ne dispose pas de détails.

Echorouk : Certainement, vous en avez informé votre médecin. Que vous a-t-il dit ?

M. Megheni : Ces douleurs prouvent qu’il y a des choses qui ne fonctionnent pas normalement. Soit, c’est un indice du début de ma guérison, soit c’est un indice que j’ai contracté une nouvelle blessure. Mais, ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas la même blessure que j’ai contracté la dernière fois. En tout cas, j’ai contacté le médecin, et je lui ai expliqué la situation. Pour le moment, il n’y a pas beaucoup de détails, et cela exige des examens profonds pour savoir ce qui s’est passé exactement. Le médecin, ne peut pas faire un diagnostique aussi rapidement sur la blessure, cela demande plus de temps.

Echorouk : Est-ce qu’il s’agit de douleurs fortes ou bien légères ?

M. Megheni : Je vous ai dit tout à l’heure que ces douleurs légères. Mais elles ne m’empêchent pas de courir ou de marcher. Je peux courir, mais je ressens des douleurs. Et cela ne devait pas arriver si j’étais en bonne santé. Je ne peux même pas reprendre les entrainements avec le groupe avant de guérir. N’en parlons des matchs. Ce qui est demandé, c’est d’abord connaître la nature de la blessure pour pouvoir ensuite la soigner.

Echorouk : est ce que vous avez passé des radios pour plus de précisions ?

M. Megheni : Oui j’ai passé des radios qui ont révélé qu’une partie au niveau du genou est enflée. Mais, cela ne veut pas dire qu’il s’agit de la dernière blessure. Maintenant, je pense au temps que prendra le traitement de cette blessure. Je veux renouer avec la compétition le plus tôt possible.

Echorouk : On comprend par là que ce qui s’est passé vous a sapé le moral à nouveau ?

M. Megheni : Evidemment, après tous les efforts et toute la période que j’ai passée en dehors des terrains. Et avec mon retour imminent à la compétition, les douleurs sont revenues. Et malheureusement, cela ne faisait pas partie de mes calculs. Je suis très affecté ainsi que ma famille, qui ont été à mes cotés et qui attendaient, tout comme moi, mon retour.

Echorouk : quelles a été leur réaction lorsqu’ils ont entendu que vous êtes blessés ?

M. Megheni : Croyez-moi, tous les membres de ma famille attendent impatiemment mon retour sur les terrains. Ils ont tellement envie de me voir sur les terrains de nouveau qu’ils en sont affectés. Pour ma part, je suis affecté pour moi-même et pour ma famille aussi.

Echorouk : quelle a été la réaction des responsables de la Lazio ?

M. Megheni : je n’ai discuté qu’avec le président parce que c’est lui le premier homme à la tête de l’équipe. Je n’ai trouvé personne d’autre que lui. Je lui ai expliqué la situation. Il était très déçu, mais il m’a rassuré et m’a demandé de me soigner, et que l’équipe attendra mon retour.

Echorouk : Qu’allez-vous faire pour vous soigner. Allez-vous le faire en Italie ou bien ailleurs ?

M. Megheni : Wallah que je ne sais pas encore. Tout sera clair dans les tous prochains jours. Je pense dans trois à quatre jours au plus tard. Je suis en contact permanent avec plusieurs médecins et parties pour prendre l’avis de tout le monde sur ce que je dois faire.

Echorouk : Peut-être que vous irez vous soigner en France, puisque c’est là bas que vous avez subi l’intervention chirurgicale ?

M. Megheni : peut-être, il y a possibilité d’aller en France, surtout que j’ai envi d’être proche de Rome. Même si cela me demanderait de voyager entre les deux villes, alors je ferai sans aucun problème.

Echorouk : et probablement vous irez au Qatar, comme vous l’aviez fait auparavant, non ?

M. Megheni : Je ne pense pas. J’ai discuté avec le Dr Chalabi au téléphone. Je lui ai expliqué ce dont je souffre. Mais, dire que j’airai au Qatar, il n’en a jamais été question.

Echorouk : Avez-vous reçu un appel téléphonique de la part de l’un des responsables de la sélection nationale pour vous rassurer ?

M. Megheni : Une personne m’a contacté dernièrement, me disant qu’elle était l’un des responsables de la FAF. Il a demandé après mes nouvelles, m’affirmant que la FAF me soutient et qu’elle est à mes cotés. Cela m’a donné du baume au cœur.

Echorouk : Avez-vous discuté avec le nouveau sélectionneur ?

M. Megheni : il ne m’a pas contacté. Peut-être qu’il est nouveau, et que son seul souci actuellement est de régler la situation de l’équipe. Mais, les échos qui m’ont été transmises par quelques uns de mes coéquipiers, le nouveau sélectionneur est un jeune qui favorise la langue du dialogue avec les joueurs, et qu’il sait très bien ce qu’il fait et qu’il est capable de reconstruire à nouveau la sélection nationale.

Echorouk : ce qui est sûr c’est que Benchikha mise beaucoup sur vous. Il a dit beaucoup de bien sur vous lors de la dernière conférence de presse ?

M. Megheni : il ne compte pas seulement sur moi, il y a de nombreux excellents joueurs au sein de la sélection nationale. Moi seul, je ne peux changer beaucoup de choses. Quant à ce qu’il a dit de moi, je le remercie à mon tour. Cela me donne du baume au cœur et augmente ma volonté pour effectuer mon retour sur les terrains en force et de donner le meilleur de moi-même pour la sélection nationale.

Echorouk : que pensez-vous de la decision du sélectionneur, qui a lâché de nombreux anciens joueurs ?

M. Megheni : C’est la decision du sélectionneur, il faut le laisser travailler. C’est vrai qu’il est difficile de laisser tomber des noms tels que Nadir, Ghezzal ou Djamel Abdoun. Mais, je souhait à ces derniers de revenir lors du prochain match parce qu’ils sont de bons joueurs.

Echorouk : Le Maroc est mieux placé pour se qualifier ?

M. Megheni : C’est vrai, mais le football n’est pas une science exacte. Qui s’attendait à la défaite des « Verts «  face à la sélection Centrafricaine ? Je fais confiance à l’équipe, et c’est dans des moments pareils que la sélection montre sa force. La mission est claire, on jouera pour gagner le prochain match prévu en Algérie. Cette victoire nous donnera l’appétit pour d’autres victoires.

Echorouk : Est-ce que vous serez présent avec la sélection lors du match face au Maroc ?

M. Megheni : c’est mon vœux, parce que je connais la valeur et l’importance de cette rencontre…l’essentiel est de gagner et que l’Algérie se qualifie.

Echourouk Online

 

 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Septembre 2019 > »
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

Images Aléatoires

ethnomusicologie-400.jpg

PROVERBE DU JOUR

Qui couche avec des chiens se lève avec des puces. [PROVERBE FRANÇAIS]