kayena

AFFAIRE DE L’AGRESSION DU BUS DE L’EN AU CAIRE PDF Imprimer Envoyer
Rubrique - Sport
Écrit par Said MEKKI   
Samedi, 02 Avril 2011 00:00
AddThis Social Bookmark Button

Des révélations qui accablent Zaher et les Moubarak

Ils risquent gros après ces nouvelles révélationsL’affaire du match Egypte-Algérie du mois de novembre 2009 continue de faire couler beaucoup d’encre.

L’ex-gardien international Moncef et Chadi (ex-responsable de relations extérieures de la Fédération égyptienne de football) révèlent: «Zaher et les Moubarak ont comploté contre la sélection algérienne lors des matchs contre l’Egypte en 2009.» L’affaire du match Egypte-Algérie du mois de novembre 2009 continue de faire couler beaucoup d’encre puisqu’après la sanction de la FIFA contre la fédération égyptienne de football et après avoir débouté le président de la Fédération égyptienne de football, Samir Zaher, deux acteurs principaux et pas des moindres viennent de rouvrir le dossier avec des révélations fracassantes, aussi bien contre le président de la Fédération égyptienne de football que contre les Moubarak. Il s’agit de l’ex-gardien international et actuel gardien de but de l’équipe égyptienne d’El-Gona, Mohamed Abdelmoncef et l’ex-responsable des relations extérieures de la Fédération égyptienne de football, Hamada Chadli qui ont précisé que Zaher et les Moubarak ont comploté contre la sélection nationale algérienne dont le bus a été caillassé au Caire par des supporters égyptiens, deux jours avant la rencontre contre l’Egypte pour le compte des éliminatoires du Mondial 2010.
Ainsi, Mohamed Abdelmoncef assure dans l’émission télévisée «Le ballon aujourd’hui» animée par l’autre ex-gardien de but de la sélection égyptienne, Ahmed Shoubeir de la chaîne satellitaire Mondernkoora que Zaher est le responsable de l’agression dont a été victime la sélection nationale algérienne le 12 novembre 2009 au Caire lorsque le bus des Algériens a été attaqué à coups de pierres peu après son arrivée dans la capitale égyptienne.

De son côté, le responsable des relations extérieures de la Fédération égyptienne, M.Hamada a précisé que Zaher et des membres de la Fédération égyptienne se sont réunis deux jours avant le match pour discuter de la manière dont il faudrait accueillir la sélection algérienne. Et c’est ainsi, disent-ils, qu’ils ont payé des supporters pour agresser la sélection algérienne à 300 mètres de l’aéroport.
Mieux encore, M.Hamada accuse les Moubarak d’avoir comploté contre les Algériens au Soudan concernant les prétendus incidents survenus à Khartoum, lors du match d’appui Algérie-Egypte pour la qualification au Mondial.

Hamada accuse même la presse égyptienne d’avoir manipulé le public égyptien pour se comporter d’une manière antisportive à l’encontre de la sélection algérienne. D’autre part, l’ex-gardien international égyptien, Abdelmoncef a même précisé qu’il a envoyé un document au procureur de la République prouvant l’accord conclu entre Zaher et les groupes de jeunes pour attaquer le bus de la sélection algérienne de football à son arrivée au Caire. Ainsi, Abdelmoncef et Hamada se déclarent pour la présentation officielle des excuses aux Algériens pour ces actes indigents ayant beaucoup nui à l’Egypte et surtout aux relations algéro-egyptiennes et ce, sur tous les points. Raouraoua avait bien été informé, lorsqu’il était en Egypte, de ce complot de Zaher avec ce groupe de jeunes. Et c’est justement ce qui explique pourquoi la première réaction du président de la Fédération algérienne de football était d’accuser le jour même le président de la Fédération égyptienne d’avoir été la principale source de ce mal qu’a connu la sélection algérienne exigeant, par la suite, des excuses publiques par les Egyptiens à l’endroit des Algériens.

Et voilà que tout se confirme, 17 mois après l’agression dont fut victime la sélection algérienne au Caire. Depuis, beaucoup de choses ont changé: les Moubarak ne sont plus là. Et Zaher s’est réconcilié avec Raouraoua au mois de décembre dernier, grâce donc à la médiation du président de la Confédération asiatique de football, Mohamed Benhamam, alors que les deux présidents étaient présents à Doha (Qatar) pour assister au match amical entre le Qatar et l’Egypte. Reste donc ces fameuses excuses que les Egyptiens doivent aux Algériens. Et enfin, et à l’image de ces révélations fracassantes, on serait bien curieux de voir les têtes de toutes ces personnalités qui ont insulté les Algériens voire nos martyrs, comme ce célèbre chanteur à qui, Hamada, l’ex-responsable des relations extérieures de la Fédération égyptienne, demande de se remettre en cause en présentant ses excuses aux Algériens...

L'EXPRESSION
 

Vous devez être inscrit pour poster des commentaires sur ce site.

Évènements

« < Novembre 2019 > »
D L M M J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Images Aléatoires

logo_entv-beinsport.jpg

PROVERBE DU JOUR

Les défauts sont semblables à une colline, vous escaladez la vôtre et vous ne voyez que ceux des autres. [PROVERBE AFRICAIN]